Accueil

Présentation

Publications

Portfolio

Stages

Contact


PRÉSENTATION

Formation :

Une année Préparatoire : Atelier Met de Penninghen (Paris ) puis, Ecole Supérieure des Arts Appliqués et des métiers d'Art (Paris) — section Arts Graphiques.
Illustratrice de livres jeunesse aux Editions : Hachette, Flammarion, Fleurus, Berger-Levrault, Larousse, Lito, Dargaud, Milan presse, Sorbier, Hatier, Deux Coqs d'Or, Amitié, Rouge et Or.

Puis au fil du temps et des hasards, à la fois en Bretagne (Côtes - d'Armor) et en Savoie, son pinceau a changé d'orientation.
Dans ces deux cadres de vie bien différents entre Mer et Montagne où la Nature est toujours violemment présente, elle a cherché à traduire l'émotion ressentie.
La curiosité et le bonheur de la découverte sont devenus les facteurs essentiels de sa création.


Consultez ma bibliographie complète
en cliquant sur ce lien

 

Résumé d'un article retraçant son parcours et sa nouvelle orientation

Elle traverse les régions avec ce même regard curieux et contemplatif. Les yeux d'une petite fille Bretonne qui se voit interdire le griffonnage dans les marges de ses cahiers, puis, le dessin tout court.
Cette passion qui la poussait à vite se débarasser de ses devoirs pour enfin s'évader de l'univers de la pension, et, provisoirement de la réalité du monde.
Puis ce furent quatre années d'études d'Arts Graphiques à Paris, et le lancement dans ce qu'elle appelle la " vraie vie ".

D'abord la participation à la conception de maquettes de décors d'un dessin animé.Puis des expériences en agences de publicité et maison d'édition.Et enfin le choix de l'indépendance dans l'illustration de livres pour enfants.

Les hasards de la vie l'ont ensuite éloignée de Paris, vers des cieux plus bleus, plus cléments où les nuages se font rares et où la mer n'a pas d'odeur.L'émotion de ses dessins, dans ces paysages si beaux, si ensoleillés, se tait, se meurt, pour laisser de plus en plus de place à une certaine froideur, à une certaine rigidité.

Et puis ce fut le retour vers le Nord de la France, dans la Somme, avec l'impression immédiate d'être à nouveau "chez soi", et de retrouver ses repères, ses premières sensations : des souvenirs d'enfance des souvenirs d'ambiances comme lorsqu'en ouvrant la fenêtre de sa chambre, elle entendait le son de sa rivière, le chant des oiseaux, la beauté changeante de la nature au fil des saisons, les odeurs, les formes, et les couleurs tout ce qui l'avait si profondément marquée. De nouveau sa palette retrouve les tons de gris, de verts, de bruns qu'elle affectionnait tant. Son crayon s'est dégrippé, face à cette nature rude, mais généreuse, si vivante, si mouvante, son poignet s'est assoupli et sa boulimie de dessin est revenue plus forte que jamais.

Les aquarelles, les crayonnés et les notes de son premier carnet de voyage consacré à la Somme, sa terre d'élection, témoignent de cette joie, de ce bonheur retrouvé, et de pouvoir vivre enfin ses deux grandes passions : la découverte et le dessin.

C'est ce même regard qu'elle pose aujourd'hui sur de nouvelles régions, les traversant comme si elle participait à une chasse aux trésors, et posant sur elles un regard tendre sachant toujours "où donner du coeur".

(Merci A J T).

 

Copyright © Noëlle Le Guillouzic — Tous droits réservés.